Les projets tutorés en 2ème année

Le projet tutoré occupe les étudiants une grande partie de la 2ème année du DUT et représente plus de 200h dans le programme pédagogique national. Il permet la mise en œuvre et en cohérence de l’ensemble des enseignements au service d’un projet socio-éducatif élaboré et réalisé par les étudiants en petits groupes de 3 ou 4, en collaboration avec un partenaire (associations, institutions, service oeuvrant dans l’éducation spécialisée). Le diagnostic de départ constitue donc une étape essentielle au bon déroulement du projet.

Ce projet est évalué tout au long de la démarche et de la réalisation par un tuteur enseignant, pour donner lieu au mois de juin à un rapport final et à une soutenance.

« L’accès aux droits » : thématique pour l’année 2018-2019

« La participation »: thématique pour l’année 2017-2018

Le concept de participation recouvre des réalités très différentes bien qu’il soit utilisé de façon récurrente dans l’action sociale aujourd’hui. La participation des usagers, plus particulièrement formalisée à partir de la loi de 2002-2, s’est accompagnée d’une injonction à la production d’un certain nombre d’outils (CVS, projet personnalisé…) qui se sont développés dans les structures en engendrant des  réflexions  quant  aux  nouvelles  pratiques  d’accompagnement  social.  Où  en  est-on aujourd’hui de la participation en termes de pratiques professionnelles dans les établissements relevant de la loi de 2002 ? Que signifie participer selon le point de vue des catégories de bénéficiaires concernés (usagers, habitants, personnes en situation de handicap…)  ? Quelles sont les niveaux de la participation selon que l’on évoque la consultation ou la prise de décision…Quelles formes prend la participation à tous les niveaux de la vie sociale et/ou institutionnelle ? Quels liens peut-on faire avec les pratiques de démocratie participative y compris du point de vue des nouvelles formes de gouvernance qui impliquent parfois de revisiter les logiques associatives traditionnelles  ?
Quelles  sont  enfin  les  ressorts  de  la  participation ?  Comment  l’initier,  l’accompagner, l’animer ? Quelles en sont les limites ? Tout autant de questions qui nécessitent de s’interroger sur l’apparition de ce concept et les conditions de son émergence dans le développement des nombreux dispositifs qui y recourent.

5 projets tutorés ont été réalisés

« Hors les murs » : thématique pour l’année 2016-2017

Intervenir « hors les murs » s’inscrit aujourd’hui dans une politique de désinstitutionalisation de l’intervention sociale et par de nouveaux modes de gestion du secteur social. Se redessinent alors de nouveaux territoires d’intervention nécessitant la mise en place de nouveaux partenariats et le développement de mécanismes d’arrangements entre les acteurs, le pouvoir de négociation se situant davantage du côté des bénéficiaires/usagers. Cette évolution concerne tous les champs du secteur social : le handicap, la vieillesse, la protection de l’enfance, la prévention spécialisée, l’insertion sociale, etc. Ce nouveau mode d’intervention revêt bien sûr des enjeux économiques, mais permet avant tout de prendre en compte et d’agir dans de nouvelles formes de relations avec les personnes et dans des contextes susceptibles de considérer ces personnes dans leur globalité. Enfin, cette expression commune présente l’intérêt d’affirmer que dans une société marquée par des inégalités d’accès aux droits en raison notamment d’une offre institutionnelle inégalement répartie sur le territoire, agir  « hors les murs » peut constituer un rempart contre certaines difficultés sociales et économiques rencontrées par les publics fragiles, et constitue un élément essentiel d’une société visant l’égalité entre ses membres.

6 projets ont été réalisés

« Agir contre les discriminations » : thématique pour l’année 2015-2016

Cette expression commune présente l’intérêt d’affirmer que dans une société marquée par des inégalités d’accès aux droits, agir contre les discriminations peut constituer un rempart contre certaines difficultés sociales et économiques rencontrées par les publics fragiles, et constitue un élément essentiel d’une société visant l’égalité entre ses membres. Cette expression peut aussi recouvrir des projets autour par exemple de la lutte contre les préjugés, de la promotion de l’altérité et agir ainsi en amont des discriminations.

4 projets ont été réalisés

« Etre solidaire » : thématique pour l’année 2014-2015

Les projets tutorés devront répondre, chacun à leur manière, au thème « être solidaire ». On trouve en effet cette expression aussi bien dans les initiatives des acteurs de terrain que dans certains discours politiques, à chaque fois que l’on s’interroge sur la constitution, le  fonctionnement et les enjeux d’un collectif. Cette expression commune  présente l’intérêt d’affirmer que dans une société marquée par l’individualisme de ses membres, la solidarité peut constituer un rempart contre certaines difficultés sociales et économiques rencontrées par les publics fragiles, et constitue le socle d’une société visant l’égalité entre ses membres. Enfin, le thème inspirera aussi l’analyse des réussites et des difficultés éventuelles rencontrées. Pourquoi cette question du « être solidaire » se révèle-t-elle si compliquée à mettre en œuvre ? En quoi la recherche d’un tel objectif peut apporter une satisfaction collective ? En quoi se heurte-t-elle à certaines valeurs sociétales contemporaines ?

7 projets ont été réalisés