Orientation après le DUT

 

L’orientation après le DUT fait l’objet de réflexions pour les étudiants, alimentées par des modules de Projet Personnel et Professionnel au cours de la 2ème année de DUT et par un suivi de la part d’un enseignant référent. De plus, plusieurs présentations des parcours sont également proposés à al fois par des anciens étudiants mais aussi par des responsables de formation.

 

 

De nombreuses possibilités selon les projets des étudiants, dont les principaux :

  • Devenir éducateur spécialisé : suivre une formation complémentaire après le DUT préparant au Diplôme d’ Etat d’ Educateur Spécialisé dans un centre de formation en travail social. Selon les termes de l’article 9 de l’arrêté du 20 juin 2007 relatif au Diplôme d’ Etat d’Educateur Spécialisé (DEES), les titulaires du DUT Carrières Sociales peuvent demander à bénéficier d’un dispositif d’allègement des deux tiers de la formation.
  • Se diriger vers les métiers de l’éducation et de la formation : intégration de la Licence 3 Sciences de l’éducation à l’Université de Nanterre qui propose 3 itinéraires pédagogiques (Ecole et enseignement, Interventions socio-éducatives, Formation d’adultes) menant aux métiers de Professeur des écoles ou de Conseiller Principal d’Education notamment.
  • Se spécialiser dans une licence professionnelle : plusieurs licences professionnelles sont délivrées à l’Université de Nanterre comme « Développement social et médiation par le sport »  ou « Métiers de la gestion des associations ». Il existe également des licences professionnelles d’intervention sociale dans les départements carrières sociales partout en France : la liste ou les situer sur une carte.
  • Intégrer la fonction publique territoriale  : la formation au sein de la Licence d’administration publique à l’Institut de Préparation à l’Administration Générale (dépendant de l’Université de Nanterre) qui prépare aux concours dans la fonction publique.
  • Intégrer le marché du travail : l’intervenant en éducation spécialisée est susceptible de travailler dans des établissements et services sociaux et médico-sociaux dans le secteur public ou privé (y compris associatif), sur des postes d’agent de développement social, socio-éducatif ou d’insertion (médiation ou concertation, vie de quartiers, citoyennetés, insertion…); de coordonnateur socio-éducatif local (habitat social, associations intermédiaires…); de technicien social ou socio-éducatif (missions locales, associations diverses, fédérations de maintien à domicile…).

 

Les choix d’orientation des diplômés en chiffres



Chaque année sont menées des études au niveau national à propos de l’insertion professionnelle des diplômés de DUT, dont celle publiée en enquête 2015 par le réseau des IUT.

 

 

 

 

Suite à l’obtention du DUT, la majorité des étudiants choisit de poursuivre en école de travail social afin de préparer au Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé en 2ème ou en 3ème année selon leur projet. Le taux de réussite au DEES est très élevé (toujours au-dessus de la moyenne nationale et régionale).

 Taux de réussite au DUT

Dès la première promotion, le taux de réussite a été élevé, supérieur à 90%. La majorité des étudiants inscrits en 2ème année obtiennent leur DUT.

Nombre d’étudiants ayant obtenu le DUT Carrières Sociales option Education Spécialisée :

En 2011: 22 diplômés sur 22 étudiants inscrits

En 2012: 20 diplômés sur 21  étudiants  inscrits

En 2013: 17 diplômés sur 20  étudiants  inscrits

En 2014 : 22 diplômés sur 24  étudiants inscrits

En 2015 : 23 diplômés sur 24 étudiants inscrits

En 2016 : 23 diplômés sur 23 étudiants inscrits

Avec un travail régulier et de l’assiduité en cours, le passage d’un semestre à l’autre se fait pour la majorité des étudiants. La première année de formation constitue aussi un espace-temps où certains étudiants choisissent de se ré-orienter vers d’autres formations.

 

Des exemples de parcours après l’obtention du DUT

Voici une cartographie des parcours généralement observés des étudiants diplômés. Il est important de noter que de nombreuses configurations sont possibles au regard du projet de l’étudiant. En effet, certains étudiants, après l’obtention du DEES ont poursuivi des études universitaires jusqu’au master, en exerçant en tant qu’éducateur spécialisé ou pas.

De même certains étudiants ont poursuivi vers un parcours en dehors du champ de l’éducation spécialisée, par exemple, vers les métiers de l’enseignement (professeur des écoles, conseiller principal d’éducation, …) ou de la gestion associative, ou de l’engagement humanitaire.