Quartier République

Le quartier République, non classé en Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP), est un des nouveaux quartiers de Nanterre. Créé depuis maintenant sept ans, il comprend deux secteurs très différents : Rouget-de Lisle, constitué de bâtiments neufs habités par une population propriétaire de son logement, et Anatole France qui lui est constitué uniquement de logements sociaux : pour 123 logements au total, 43 sont des logements en accession sociale, 44 représentent les Logements Prêt Locatif à Usage Social (PLUS) et 36 sont des logements étudiants. Ce quartier n’accueille pas moins de 6 580 habitants, la proportion des jeunes de moins de 19 ans représente 25,5%.

Par ailleurs, le décrochage scolaire et la délinquance paraissent très présents sur le territoire. De ce fait, il existe plusieurs institutions qui oeuvrent auprès des jeunes que nous avons ciblés. Ainsi, la mission de quartier a pour but d’organiser des ateliers, des conseils de quartier, des réunions publiques pour permettre une concertation locale ; supervisée par le collectif élu pour le quartier. Elle permet aussi d’accompagner les initiatives citoyennes des associations et des habitants. En outre, la mission de quartier met en place des projets et des partenariats associatifs. Le centre GAO (Guider Accompagner Orienter) situé sur le quartier du Petit Nanterre est constitué d’un éducateur de rue qui a pour rôle de solliciter l’insertion des jeunes à différents niveaux (professionnel, social etc.). Pour cela il propose un suivi individuel aux jeunes. Le GAO de Nanterre s’occupe de 227 jeunes du quartier « République ». En complément, le centre Jeune Avenir propose un accompagnement collectif et/ou individuel de jeunes ayant entre 16 et 25 ans sur le territoire de Nanterre. Il favorise une insertion professionnelle et individuelle. Le collège de la République possède un partenariat avec les éducateurs et les associations luttant contre le décrochage scolaire.

Il existe également d’autres associations, qui proposent aux jeunes diverses activités comme de la danse, des ateliers d’art du cirque, de sport ou de musique (comme les centres Tropi’Kolor, Les Arènes de Nanterre, Musique pour tous, La ferme du bonheur, Club Rathelot 80).

De plus, l’APE (l’Association pour Parents d’Elèves) a pour but de favoriser l’éducation et l’intégration des enfants. Elle contribue à favoriser les rapports entre les parents et les enseignants, mais aussi à reconnaitre l’école au sein du quartier « République ». Enfin le centre social et culturel La traverse propose un accompagnement pour l’élaboration des Curriculum Vitae et des lettres de motivation. Il propose aussi des cours d’informatique et oriente les jeunes vers des professionnels et des structures pouvant répondre à leurs problématiques (conseillers d’orientation, psychologues, éducateurs).

Ainsi, au travers de ces différentes institutions présentes, plusieurs institutions et acteurs sont mobilisés sur le quartier. La mission locale, l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), les éducateurs spécialisés, les médiateurs, le maire, le chargé de projet, les enseignants et les professeurs ont tous un rôle majeur dans le quartier et donc dans le travail réalisé auprès des jeunes.

Deux politiques publiques sont présentes sur le territoire du quartier République de Nanterre qui sont : la rénovation urbaine et le projet éducatif local. Ainsi, les autorités publiques ont mis en place des réunions de quartier, des conseils, des événements entre quartiers (fêtes de quartier) ainsi que diverses activités culturelles (danse, théâtre, etc.) afin de travailler avec les jeunes et les habitants en général sur les problèmes qui subsistent au sein du quartier.